Circuit culturel et archéologique Malgaches : Les 12 collines sacrées de l’Imerina – 15 jours proposé par Madagascar Web Destinations

Avr 18

Circuit culturel et archéologique Malgaches : Les  12 collines sacrées de l’Imerina – 15 jours proposé par Madagascar Web Destinations

Antananarivo, la ville de mille comme ce nom signifie, est la capitale de Madagascar. Elle conserve l’histoire d’Andrianampoinimérina, un roi légendaire à plusieurs épouses. 12 d’entres elles ont marqué l’histoire de l’île. Ces 12 femmes du Roi ont chacune leur propre palais dans les 12 montagnes d’Antananarivo que les Malgaches appellent « Rova » ou Palais et qui sont à présent des attraits touristiques de la ville.

Palais d’Ambohimanga,

Comme tous les autres palais perché sur des plus hautes collines de la ville, le Rova d’Ambohimanga, qui se situe à 18 km au Nord d’Antananarivo, est actuellement un des monuments protégés par l’UNESCO. Elle figure parmi les trésors du patrimoine mondial. Il se compose d’une cité royale, d’un site funéraire royal et d’un ensemble de lieux sacrés.

Palais d’Alasora

La reine Ramanantenasoa, une des épouses du roi en fait sa résidence et un lieu sacré. Jusqu’à maintenait, quelques Malgaches y pratiquent encore des sacrifices.

Palais d’Ambohimalaza

La tradition « tranomanara » ou « tranomasina s’est aussi effectuée sur ce lieu ainsi que le « Fandroana » ou baignade des rois.

Palais d’Ampandrana

Dans la partie sud de la capitale, la colline d’Ampandrana se caractérise par la préférence des noblesses qui en fait un lieu d’habitation. Des souverains Merina, les premiers, y sont ensevelis.

Palais d’Ilafy

Autrement connu sous la dénomination d’Ambohitrakanga, ce palais garde la triste histoire de la mort de RADAMA II. Ce dernier y vient pour s’amuser. Jean Laborde a également marqué ce lieu sacré par son usine de fabrication de fusils de chasse pendant son temps.

Palais d’Ambohidratrimo

Ce palais est entouré de quelques implantations vertes sur les pentes pour des raisons stratégiques. Il est marqué par les 3 tombes royales. Et grâce la présence de deux pierres que les Malgaches pensent comme bienfaisantes, ils ont fait de cet endroit un lieu d’offrandes pour les femmes infertiles afin d’avoir des enfants.

Palais d’Antsahadinta

Aménagée sous le règne d’Andriamangaritra au début du 18e siècle, elle abrite une case royale en madriers et plusieurs tombes royales chapeautées d’un « tranomanara ».

Palais d’Antongona

Rova fortifié juché sur un promontoire rocheux est autrefois un endroit stratégique pour prévoir les ennemies de l’Imerina en raison d’une superbe vue plus globale. L’alerte vient de là pour prévenir tous les militaires.

Palais d’Ambohimanambola

Le fétiche Kelimalaza est sacré pour le roi Andrianampoinimerina, et il les a placés dans ce palais. Les coffres qu’ils avaient utilisés pour les garder avec ses bijoux y restent encore.

Palais d’Ambohitrabiby

La tradition des nobles de cette époque fait de cet endroit le berceau du bain royal. Un rituel très respecté à cette époque.

Palais de Kaloy

Certes, celle-ci est la plus éloignée des collines sacrées mais elle en vaut toutes les attentions. C’est le palais de naissance de ce grand Roi.

Palais de Manjakamiadana :

Peut-on parler d’Antananarivo actuellement sans aborder le sujet Manjakamiadana. C’est là, au sommet de la colline que se trouver le plus grand palais de Madagascar qui symbolise le pays. Visible de très loin, l’emplacement de ce palais embellisse la complexe formation de la ville.

Autre circuit : Découverte Madagascar suivant la fameuse route nationale 7 propose par Madagascar Web Destinations

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *