La cusine Vietnamienne- la beauté de l’hamonie

Nov 12

La cusine Vietnamienne- la beauté de l’hamonie

Parmi les cultures vietnamiennes, la gastronomie est peut- être la plus facile à approcher. Simultanément, elle exprime la culture typique, originale du pays Vietnam.

Les vietnamiens de nos jours ont l’occasion de s’approcher aux plusieures gastronomies du monde. En particulier, aux grandes villes, les restaurants spécialisés des plats étrangers deviennent répandus tells que le marché Cambodgien, la rue chinoise, la région de la gastronomie japonaise “Little Japan”,… Pourtant, la cuisine Vietnamienne n’est pas faible grâce à la clef simple: l’hamonie et le modéré.cuisine vietnamienne 1

Tandis que la cuisine chinoise contient trop de graisse et utilise des matériaux rares comme l’aileron de requin, l’ormeau, le nid de salangane,… qui dégoûte les touristes, la cuisine Vietnamienne les conquiert par la frugalité et le modéré du parfum, du goût et de la nutrition. Elle est basée sur les matériaux simples, populaires mais très variés, sur la combinaison des protéins, des filaments 

D’ailleur, la cuisine vietnamienne équilibre toujours entre l’acidité, le piquant, le sale et le sucré. Par rapport aux plats européens qui sont assaisonnés par trois épices principales: le sel, le poivre, le sucre, les plats vietnamiens est plus audacieux et diverts. Dans les plats vietnamiens, on utilise avec souplesse des épices variées comme le riz cuit fermenté, le vinaigre, l’ail, la citronnelle, le galangal, la ciboule, la coriander, le périlla, le fenouil,…

En effet, bien que la cuisine Vietnamienne n’est pas très orgininale et de luxe mais elle est préférée de l’harmonie des simplicitiés.

cuisine vietnamienne 2

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *