Acheter un logement neuf ou ancien ?

Mai 31

Acheter un logement neuf ou ancien ?

 

Pour l’année 2016, il y eu 880.000 transaction pour de l’ancien, contre 103.000 pour le neuf. Ce domaine gagne cependant du terrain. Les avantages et les inconvénients de chacun de ces achats peuvent éclairer sur les différences majeures de ces achats.

Avantages et inconvénients du neuf

L’achat d’un logement neuf permet de bénéficier de la Loi DUFLOT, qui succède à la Loi Scellier, car ces constructions vont respecter les normes de construction BBC. Cette loi permet d’obtenir une réduction d’impôt de 18% étalé sur 9 ans et plafonner à 300.000€. Cette loi prend effet sur les logements neufs acheter après le 1er janvier 2015 jusqu’au 31 décembre 2016. De plus, le neuf permet pour les primo-accédants de bénéficier du PTZ, la TVA a un coût réduit à 7%, la taxe foncière peut être exonéré totalement ou partiellement, les frais de notaire sont réduits. En pratique, le logement ne demandera pas de travaux immédiats, les consommations en énergies seront réduites et les espaces seront plus optimisés que dans l’ancien.

Cependant, le neuf apportent aussi des inconvénients. En effet, il faut savoir qu’un logement neuf coute généralement plus cher que l’ancien, allant jusqu’à 15%, et parfois la période d’attentes pour emménager peuvent être longue, car très peu de logement neuf sont vendu une fois la construction terminée, mais sur plan.

Avantages et inconvénients de l’ancien

Le prix des logements anciens est plus attractif que les prix du neuf, il est donc généralement plus accessible pour les ménages, surtout lors du premier achat, la vente ne s’effectue pas sur des plans et permet une vraie visite du bien, la disponibilité du bien est plus rapidement celle-ci peut prendre quelques mois le temps de régler les détails avec le notaire et l’établissement bancaire. Sur le net il existe plusieurs comparatif assurance pret immobilier.

Les inconvénients d’un logement ancien sont qu’il peut exister des travaux à réaliser, qui peuvent ne pas être acceptée dans le crédit souscrit, il faut donc pouvoir les financer, l’accès au PTZ à été arrêté avec la nouvelle structuration de la loi en 2015 et les frais de notaire reste élevé étant compris entre 7% et 9% du prix du bien.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *