Séjours au cœur de Bogota

Nov 13

Séjours au cœur de Bogota

Fondée pendant l’été au cours de l’année 1538 par un conquistador espagnol répondant au nom de Gonzalo Jimenez de Quesada, Bogota s’est appelée Santa Fe de Bogota (Distrito Capital) avant d’être rebaptisée. Capitale de la Colombie, cette ville de près de 7 millions d’habitants comporte 20 districts.

Candelaria – centre historique

Pour le plus grand plaisir des voyageurs et à l’instar de bon nombre de villes d’Amérique du Sud, Bogota possède un quartier historique. Il va sans dire que ce centre historique possède une aura toute particulière et qu’il appartient à tout un chacun de s’en imprégner. Pour ce faire, il convient de flâner au hasard des ruelles tout en contemplant quelques-uns de ses trésors architecturaux, lesquels sont baroques tandis que d’autres ne sauraient renier l’esprit colonial espagnol. Il est nécessaire pour ne pas dire indispensable de s’attarder du côté de la grande place Simon Bolivar (Plaza Simon Bolivar) pour découvrir des édifices historiques de toute beauté et de magnifiques églises. À l’occasion, cette place est amenée à devenir le théâtre d’activités de toutes sortes, qu’elles soient culturelles, sportives, etc…

El museo del Oro – musée de l’or

Certains touristes reconnaissent volontiers n’accorder que très peu d’intérêt aux musées, il n’en demeure pas moins que ces derniers sont ravis de découvrir les richesses du musée de l’or. Exposant une inestimable collection d’orfèvrerie datant de la période préhispanique, il faut savoir que ce musée expose pas moins de 35 000 objets en or ainsi que des milliers d’autres pièces réalisées avec d’autres matériaux (pierre, coquillage, os, textile). Il est à noter que la majeure partie des pièces exposées proviennent de la Cordillère des Andes ainsi que de la Sierra Nevada de Santa Marta et de la côte Caraïbe. Si l’orfèvrerie est en point d’orgue au museo del Oro, il va de soi que les visiteurs peuvent aussi observer des momies. Comme on peut s’y attendre, le musée de l’or fait également la part belle à l’artisanat des cultures indigènes.

Catedral del sal – cathédrale de sel

Ce lieu de culte catholique a été construit dans un endroit insolite puisqu’il s’agit d’une mine de sel à Zipaquira (à 1 heure de Bogota). Outre le fait d’être une œuvre architecturale absolument unique, cette cathédrale de sel est un sanctuaire très connu. La première cathédrale qui datait de 1954 menaçait de s’effondrer et fut fermée en 1992. Celle-ci fut remplacée grâce aux plans de l’architecte Roswell Garavito Pearl. La catedral del sal se trouve à 180 mètres de profondeur. Il règne une atmosphère très particulière dans cette église taillée dans les tunnels labyrinthiques d’une mine de sel. L’accès à l’extrémité de la chapelle nécessite d’emprunter le chemin de croix de Jésus. Chacun des lieux traversé requiert silence et recueillement.

Jardin botanique de Bogota

Rien de tel qu’un peu de calme après toutes ces découvertes et pour ce faire, il convient de faire une halte au Jardin botanique. Pas moins de 1 000 espèces de fleurs offrent à ce lieu un cadre paradisiaque. Le prix d’une entrée est assez modique puisqu’il avoisine les 1 €. Avec tous ces arbres et ces cascades d’eau en toile de fond, on oublierait presque qu’on est à Bogota.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *