Mon premier voyage en camping-car

Août 06

Mon premier voyage en camping-car

Nouveau propriétaire de camping-car ? Vous êtes en train de planifier votre premier vrai voyage en dehors de vos sorties en week-end habituelles ? Voici quelques conseils pratiques pour être certain d’avoir pensé à tout. A-t-on bien tout emporter ? Est-ce que le camping car n’est pas trop chargé ? La deuxième question trouve rapidement une réponse en se rendant dans un poste de pesée, avec les membres de votre famille ou amis, et les bagages au complet. Vérifiez le poids maximal du véhicule. En France, les contrôles de poids ne sont pas très fréquents, mais les amendes peuvent être très élevées. Après ce premier rappel, analysons les différents aspects de la préparation de votre voyage en camping-car.

Savoir où vous allez

En dehors de changements brusques de programme, nous vous recommandons fortement de ne pas arriver sans préparation dans les lieux que vous décidez de visiter. Savoir à l’avance ce que l’on s’attend à trouver, d’une part enlève un peu de surprise, d’autre part vous permet de ne pas manquer des visites de lieux très intéressants que vous n’auriez pas vus, car éloignés de la route principale que vous emprunterez. Les moyens ne manquent pas : Internet est aujourd’hui le lieu par excellence pour s’informer. Dans les librairies, de nombreux guides de voyage et cartes sont disponibles.

En évoquant la cartographie, nous conseillons aux propriétaires d’un GPS de camping-car, de ne pas renoncer à une bonne vielle carte routière à l’échelle 1:200 000. Bien que les GPS modernes soit fiables, une carte papier pourra toujours vous être utile en cas de problème. La carte routière ne permet pas de connaître les restrictions de taille ou de poids, concernant le gabarit des véhicules autorisés sur telle ou telle route. Mais elle permet de se sortir d’une mauvaise passe, ou de visualiser plus globalement un itinéraire.

Le matériel à emporter

Voyager de façon autonome pendant plusieurs semaines, exige un peu plus d’attention que pour les courts trajets. Parmi les équipements de base à suivre, certains sont considérés comme essentiels. Câble d’alimentation Ce câble permet d’alimenter la batterie de service en 220 volts via les colonnes de service des campings et des aires équipées. Le câble doit avoir une longueur d’au moins 15 mètres, avec des fiches de type CE. En rance, et dans la majorité des pays d’Europe de l’ouest, les campings et les aires ont universellement adopté cette norme.

Tuyau d’alimentation en eau

Une quinzaine de mètres de tuyau en PVC permettent de remplir son réservoir d’eau est nécessaire. La plupart des fontaines ont un raccord fileté mais le diamètre de la fontaine peut varier. Des raccords à double filetage sont disponibles dans les magasins de jardinage pour répondre à différents besoins. Il existe également des raccords universels en caoutchouc souple, qui s’adaptent à différentes formes et diamètres de sortie.

Cales

Elles sont utilisées, bien positionnées sous les roues pour compenser les imperfections de la pente du terrain. Le fait d’avoir son camping-car parfaitement à plat, aide facilite la vie à bord : l’évacuation des eaux de la douche est efficace, vous dormez mieux, vous êtes plus à l’aise à table, et surtout dans les modèles les plus anciens, le réfrigérateur à absorption aura un meilleur rendement.

Boîte à outils et pièces de rechange

Le temps des réparations mécaniques sur le bord de la route est révolu. En cas de panne moteur, l’outil le plus utile est une bonne assurance, pour emmener le véhicule au garage agréé le plus proche. Il y a cependant, toujours de petites choses à réparer à bord du camping car. Quelques vis à bois de différentes tailles, le matériel électrique de base, une pompe à eau de rechange, des colliers de serrage et un bidon d’huile seront les bienvenue en cas de déconvenues.

Alimentation

ll y a deux écoles sur ce point. Certains chargent leur camping-car comme si ils partaient pour traverser le désert de Sael avant de partir, d’autres préfèrent acheter les produits sur place. Le deuxième cas de figure, permet de mettre en valeur la figure du campeur en tant que touriste actif. Mieux vaut se concentrer sur la base : sel, épices, condiments, détergents et quelques boîtes de conserve pour faire face aux « urgences », en essayant plutôt de partir à la découverte des produits locaux.

Vaisselle

Nous entrons ici dans un terrain miné. Idéalement, vous devriez acheter un ensemble de casseroles de camping : elles sont pratiques, prennent peu de place et permettent de cuisiner correctement à bord de votre camping-car. Mais la décision appartient vous appartient. On évitera idéalement le verre et la porcelaine pour les assiettes et les verres, ils pèsent lourds et se cassent facilement. En ce sens, le plastique a fait de grands progrès et il existe des plats et des verres qui sont élégants et pratiques.

Sacs de couchage ou draps ?

Avoir un lit toujours prêt sur les camping-cars, vous permet de préparer le lit comme à la maison avec des draps et des couvertures, même si la solution n’est pas très pratique. Toutefois, il est conseillé de protéger le matelas avec un drap, afin de protéger les housses de matelas, qui sont généralement lavables, mais avec plus de difficulté.

Vous avez maintenant toutes les clés pour vous préparer au mieux, avant de prendre la route pour votre premier long séjour en camping-car. Gardez à l’esprit que vous êtes en vacances, que vous voyagez en famille, que vous n’avez pas de temps moyen à respecter. Vous allez embarquer pour une expérience conviviale, que vous n’oublierez certainement jamais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *