Prendre l’avion avec un fauteuil roulant

Mar 27

Prendre l’avion avec un fauteuil roulant

Le handicap moteur n’est plus aujourd’hui un obstacle pour partir voyager. En effet, il suffit de voir les nombreux blogs de voyage actuels. De plus en plus de personnes à mobilité réduite osent quitter leur pays et partir à l’aventure. Vous aussi vous rêvez de partir loin ? Que vous soyez en fauteuil roulant ou non, dites-vous que si d’autres y sont arrivés, alors pourquoi pas vous. Le plus dur, c’est de franchir le pas. Mais une fois que vous serez dans l’avion, vous oublierez tous vos soucis. Bien évidemment, un voyage en avion ça se prépare, surtout si vous avez un handicap moteur.

Optez pour des vols directs

Il est vrai que les vols directs sont beaucoup plus chers que les vols par correspondance, mais ils sont plus sûrs pour vous. Avec un vol direct, vous n’aurez pas à vous inquiéter de devoir descendre de l’avion et remonter dans un autre. Votre fauteuil roulant manuel ou électrique ne sera pas malmené pendant le transfert, voire pire, oublié durant le transit.

Renseignez vous sur les règles de la compagnie aérienne

Dans l’avion, les fauteuils roulants manuels ne sont en général soumis à aucune restriction, ce qui n’est pas le cas des fauteuils roulants électriques. Si vous voyagez avec un fauteuil roulant électrique, vous devez avertir la compagnie au moment de la réservation des billets. Les dimensions des fauteuils autorisés dépendent de la taille de la porte de la soute. Toutefois, avec un fauteuil électrique pliable de chez acekare, vous n’aurez pas à vous occuper de ce détail. Concernant les batteries, vous devez savoir que les batteries liquides sont interdites. Seules celles en gel ou sèches sont autorisées. Si la batterie de votre fauteuil roulant électrique est en lithium-ion, elle doit être transportée en cabine.

Le jour du départ

Dès que vous arrivez à l’aéroport, dirigez-vous directement vers le comptoir pour effectuer un check-in. Si vous ne pouvez pas garder votre fauteuil jusqu’à la porte d’embarquement, il sera tout de suite enregistré en tant que bagage en soute. Tout dépendra du règlement et de la configuration de l’aéroport. Lors de l’embarquement, vous serez installé dans un véhicule spécial muni d’une plateforme élévatrice qui vous mènera tout de suite devant la porte de l’avion.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *