Les raisons qui m’ont poussé à échanger ma maison pour les vacances

Déc 19

Les raisons qui m’ont poussé à échanger ma maison pour les vacances

La retraite laisse enfin du temps pour voyager et découvrir le monde. On a envie d’entreprendre tous les voyages que l’on a reportés alors que l’on était encore actif! Mais les voyages ont un coût… et ce coût n’est pas toujours facile à assumer avec la perte de revenus que représente le passage à la retraite. Voilà pourquoi j’ai choisi d’opter pour l’échange de maisons! Quelles sont les raisons qui m’ont poussée à échanger maison pour vacances? Je vous livre mon expérience.

 Le coût du logement lorsque que l’on voyage

Le premier poste de dépense lorsque l’on planifie ses vacances, c’est le logement! Même les locations de gîtes ou les locations entre particuliers atteignent souvent des sommes importantes. Or, être bien logé pendant des vacances est tout de même un minimum. Tous les projets de visites et d’activités tombent à l’eau quand vous passez vos nuits dans un hôtel bas de gamme!

L’échange de maisons pour les vacances permet de gommer ce poste budgétaire et de réduire considérablement le coût des vacances. On peut alors voyager plus ou consacrer les économies réalisées à des activités dont on se serait privé.

La première raison qui m’a poussée à essayer l’échange de maisons était donc économique. Mais dès ma première expérience, j’ai découvert que ça n’était pas le seul avantage!

 L’opportunité de faire des rencontres

Lorsque l’on échange sa maison, on est loin de la communication impersonnelle qui reste la règle lors de la réservation d’un hôtel. Toute la démarche repose sur des contacts et des dialogues qui commencent en amont et se poursuivent parfois après!

L’échange de maisons m’a ainsi permis de faire de merveilleuses rencontres amicales et de tisser des liens durables. On ne devient pas ami avec tout le monde. Mais au hasard de mes voyages, j’ai rencontré des personnes formidables avec lesquelles je partage désormais certains de mes séjours à l’étranger!

La retraite peut devenir une période d’isolement et de solitude si l’on se crée pas de nouveaux réseaux relationnels. Avec l’échange de maison, j’ai trouvé, sans les rechercher au départ, de nouvelles formes de relations très précieuses.

 Trouver un mode de tourisme alternatif

En échangeant sa maison, on s’éloigne des sentiers battus du tourisme de masse. Et cette idée m’a plu dès le départ. Au lieu d’aller me joindre à une horde de touristes dans des hôtels parfois bondés, j’ai eu envie de tester une autre solution d’hébergement. Et j’ai été conquise.

Les échanges entre propriétaires permettent de découvrir des endroits peu fréquentés, des trésors locaux parfois ignorés. C’est l’occasion de bénéficier des bonnes adresses et des conseils des propriétaires qui vivent sur place toute l’année. Le meilleur des guides touristiques ne remplacera jamais le vécu de personnes authentiques avides de faire découvrir leur région ou leur pays.

 Se retrouver « comme à la maison »

En choisissant les propriétaires avec lesquels on échange, on choisit aussi un lieu de vie. On peut ainsi conjuguer des vacances dans le monde entier et le sentiment de ne pas être en territoire complètement inconnu. C’est très rassurant de se trouver en vacances dans un cadre intimiste et habité.

Loin des chambres d’hôtel toutes identiques, on plonge au cœur d’une vie réelle et animée. On peut maintenir certaines de ses habitudes quotidiennes tout en découvrant de nouveaux horizons.

A mon avis, échanger sa maison pour les vacances n’a que des avantages. Les risques restent minimes et je n’ai jamais eu de mauvaises surprises. Si l’on prépare bien son séjour grâce à des échanges nourris entre propriétaires, on évite tous les pièges. Les économies sont au rendez-vous et les belles surprises aussi!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *