Bilan 2015 des mises en chantier dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Sep 16

Bilan 2015 des mises en chantier dans l’immobilier à Marrakech et au Maroc

Le secteur immobilier à Marrakech sur le site et plus en général au Maroc ne cesse de fluctuer, les agrégats changent ils passent de hauts à bas et vice-versa, ce qui nous prouve combien le secteur est fragile. Les mises en chantier ne sont pas en reste et sont aussi sujettes à tous ces changements. En 2015 on a observé un fort recul de ce segment du secteur voir aussi sur le Lefevreimmo. Si on se fie aux indicateurs rendus publics par la Direction de la promotion immobilière, qui elle-même dépend du ministère de l’habitat et de la Politique de la ville, on constate que le nombre de logements mis en chantier pendant l’année 2015 a baissé de 3,8% au total cela résulte à 226 727 logements comprenant 188 334 maisons et 38 393 lots. On compte également 187 362 logements économiques et sociaux qui ont été mis en chantier durant la même année. En ce qui concerne la restructuration, le ministère porte à 47 540 le nombre de mises en chantier, c’est-à-dire une baisse de 31%. Par contre la production affiche une bonne progression avec 202 146 logements produits en 2015, soit une hausse de 18%. De ce nombre de logements, 177 384 unités entrent dans le programme de l’habitat économique et social.

Les unités en restructuration se comptent à 47 799 unités, soit une progression de 2,2%. L’année 2015 a également été marquée par une augmentation du nombre d’unités de logements conventionnés en ce qui concerne le logement social qui est commercialisé à 250 000 dirhams. La hausse se chiffre à 36% pour un total de 122 163 logements, un total de 101 conventions signées. Si on observe bien l’immobilier à Marrakech et au Maroc, on se rend compte que le nombre de logements bénéficiant du certificat de conformité a baissé de 16% pour se retrouver à 61 192 logements, alors que ce chiffre était de 73 324 en 2014. Le redressement est perceptible dans la catégorie des investissements directs étrangers au Maroc. Le secteur a cumulé un total de recettes des investissements directs étrangers qui s’élevait à 11 milliards de dirhams, alors que ce montant était de 10,7 milliards en 2014, soit une augmentation d’environ 7%.

Les crédits immobiliers quant à eux s’élèvent à 242 milliards de dirhams en 2015, alors qu’ils étaient de 238 milliards de dirhams en 2014. Ce chiffre représente 27% de l’ensemble des crédits de l’économie marocaine, pour une hausse des crédits à l’immobilier à hauteur de 2,2% par rapport à l’année 2014. En considérant cette fois les crédits immobiliers associés au Fonds DamaneAssakane, qui est devenu incontournable dans l’immobilier à Marrakech, on note une baisse de 11%. La plus forte baisse a été enregistrée par le produit Fogarim. En 2015 ce sont 14 101 crédits immobiliers qui ont été enregistrés avec la garantie du Fonds DamaneAssakane, soit un repli d’environ 15%. Quant au produit Fogaloge, le repli est d’environ 1% pour un total de 5 534 prêts immobiliers accordés contre 5 567 prêts en 2014.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *