Safari dans le Nord de la Tanzanie : Les réserves à ne pas manquer

Jan 11

Safari dans le Nord de la Tanzanie : Les réserves à ne pas manquer

S’il faut choisir sur quelle partie de la Tanzanie séjourner pour faire du safari tout en pratiquant de nombreuses autres activités (randonnée, découverte de la culture locale et rencontre du peuple massai, etc.), il faut privilégier le Nord. On y retrouve tous les animaux de la savane : pachydermes, félins, oiseaux, reptiles, mammifères… La liste est longue, mais ce qui est certain c’est que toute l’année, il s’y déroule un spectacle naturel fascinant. Bien entendu la meilleure saison pour un safari est comprise entre juin et mars, car le reste de l’année, la pluie rend la route impraticable. Un petit tour d’horizon de ces parcs pour vous donner un avant-goût de votre safari découverte en Tanzanie.

Parc national d’Arusha

La partie nord de la ville d’Arusha abrite discrètement un parc. Il est pourtant vaste (137 km de superficie), mais encore peu fréquenté par les touristes. C’est un véritable paradis pour les oiseaux. On y recense environ 450 espèces. On y aperçoit rarement des léopards, mais vous pouvez être sûr de rencontrer des éléphants, des hippopotames, des buffles, des girafes massais, des colobes guérézas, des cobes à croissant (antilopes sing-sing), des cercopithèques, mais aussi des guibs harnachés.

Le parc d’Arusha possède aussi de nombreuses autres attractions à savoir les lacs Momella qui se découvrent idéalement en canoë, le cratère Ngurdoto et le Mont Méru, le deuxième plus haut sommet de la Tanzanie après celui de Kilimandjaro.

Parc national du Lac Manyara

Comme son nom l’indique, la réserve abrite un lac en plus d’une épaisse forêt tropicale. Rien qu’autour du lac jusqu’au Rift Valley, le nombre d’espèces d’oiseaux est impressionnant : 400 variétés répertoriées. Un nombre important d’herbivores (éléphants, buffles, girafes, etc.) peuple également le parc. Toutefois, il convient de noter que la chance d’apercevoir des hyènes, lions, guépards, servals et léopards est infime sauf si vous prévoyez de faire deux jours de safari, car le parc est vaste (superficie : 330 km). Les touristes optent souvent pour une brève visite du parc, car il se situe sur la route menant vers le cratère Ngorongoro.

Le Parc de la rivière Tarangire

Situé hors des sentiers battus (sud-est du lac Manyara), la réserve de Tarangire est pourtant un endroit paradisiaque pour les passionnés de la nature. Sur ses 2850 km² de superficie, vous apercevrez près de 500 espèces d’oiseaux. Côté herbivores, vous ne manquerez pas de rencontrer des éléphants, élands du Cap, impalas, bubales de Coke, phacochères, girafes, dik diks et des koudous. Un grand nombre de prédateurs (lions, léopards et guépards) s’y trouvent également et vous n’aurez pas de mal à en apercevoir.

Deux jours de safari est, ici, aussi recommandé. Préférez juste la période sèche entre août et octobre. Les rives de Tarangire foisonnent de vie à ce moment de l’année.

L’aire de conservation de Ngorongoro

Les amoureux de grands espaces vont adorer cet endroit. Il permet de pâturer à volonté. Ngorongoro est à la fois le nom donné au cratère et à l’aire de conservation de celui-ci. Il s’agit d’une caldeira circulaire qui s’étend sur une vingtaine de kilomètres de diamètre. Il n’y a pas de période particulière pour y faire un safari. La faune y est abondante et la flore très variée. Jusqu’à ce jour, le cratère abrite plus de 400 espèces d’oiseau. On y retrouve aussi des lions, des léopards, des buffles, des rhinocéros, des éléphants, mais aussi des servals ; une espèce difficile à observer dans les autres parcs.

Parc national de Serengeti

Faire du safari au Serengeti fait rêver plus d’un. D’ailleurs, c’est l’un des plus grands parcs d’Afrique (14 800 km de superficie). La réserve fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, mais aussi des sept nouvelles merveilles du monde.

Serengeti

Le parc est connu pour la migration annuelle des herbivores. Des milliers de gnous, de zèbres et de gazelles se déplacent chaque année pour trouver des pâturages encore plus verts. Le parc compte également près de 500 espèces d’oiseaux ainsi qu’une importante population de big five : lions, éléphants, buffles, léopards et rhinocéros.

Pour un safari en Tanzanie, les parcs du Nord sont incontournables. Ils sont immenses et vous feront vivre des moments riches en émotions.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *