Grenade : l’île aux mille charmes

Nov 10

Il va sans dire que la découverte des mille et un paysages des Antilles est propice à toutes sortes de projets de voyage et de rêveries féériques. C’est pourtant sur une île qui ne manque pas de relief que bon nombre de touristes ont coutume de jeter leur dévolu.

En effet façonnée au gré des forces volcaniques, force est de reconnaître que Grenade réserve une multitude de surprises à chaque touriste qui ambitionne de voyager chaudement. De par sa forêt tropicale, ses lacs squattant des cratères et une configuration accidentée, cette île ne manque décidément pas de surprises, lesquelles sont souvent toutes plus insolites les unes que les autres.

Offrant ce qui s’apparente à une vision du jardin d’Eden, cette île est truffée de chutes d’eau de toutes beautés au sein desquelles les épices regorgent à l’instar de la muscade et de la pomme d’or ; que l’on peut d’ailleurs retrouver en abondance sur les étals à la fois parfumés et joliment colorés du marché Saint-Georges.

Au cœur d’une baie de la côte ouest se situe Saint-Georges (St George’s). La capitale de la Grenade qui a vu le jour sous l’égide de Richelieu à la faveur de l’an 1650 et qui est demeurée française jusqu’en 1763, date du funeste « Traité de Paris ». Cette époque a marqué de son empreinte les noms de lieux ainsi que le patois local.

Quelques bâtiments coloniaux, un musée national dans lequel trône la baignoire de Joséphine (l’épouse de Napoléon) … Bien évidemment, un petit détour (de 2 miles) par les Concord Falls s’impose à plus d’un titre, sachant qu’il s’agit des chutes d’eau les plus réputées de l’île. Cela étant, il convient de visiter Fedon’s camp qui est un camp retranché datant du XVIIIe siècle dans lequel les révoltés grenadiens ont ardemment combattu l’oppression, tenant les Anglais en échec, et ce pendant 14 mois !

C’est en traversant la perpétuelle agitation du Carénage, à savoir le port que l’on parvient à Grand Anse qui n’est autre que le lieu touristique de prédilection de tous les fins connaisseuses de par ses magnifiques eaux turquoise tempérées.

Grand Anse, c’est aussi un sable fin paradisiaque et des hôtels aux dimensions modestes. Par-delà, des criques assez typiques, des falaises en calcaire et bien entendu des mangroves, d’ancestrales plantations de cacao, de bananeraies et de muscadiers ainsi qu’une pléiade de parcs nationaux (marins et terrestres).

Petite Martinique et Carriacou, deux îles réservées au farniente…

Une visite des îles Grenadines que sont Petite Martinique et Carriacou a toutes les chances de combler les attentes de bien des voyageurs en quête de somptueuses plages. Pour information, il faut savoir que Carriacou est directement accessible en embarquant sur une goélette depuis le quai ouest de Carénage. Les touristes peuvent également assouvir leur soif de culture en visitant un musée.

C’est parce que toute tentative de dépeindre en quelques mots les innombrables atouts de Grenade serait vaine qu’il appartient à toutes celles et à tous ceux qui désirent plus que tout en prendre plein les yeux de s’aventurer sur l’île aux mille charmes…

part

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *