Régime voyage : mes astuces anti-maladies

Juil 30

Régime voyage : mes astuces anti-maladies

L’alimentation en voyage n’est jamais la même que celle que vous pourrez avoir chez vous. A force de cumuler les mauvaises surprises durant les premières virées en solo, j’ai fini par adopter quelques astuces qui m’évitent de tomber malade à cause d’une mauvaise alimentation. Ces quelques trucs pourront vous être utiles, que vous débutiez vos escapades, ou que vous soyez un globetrotteur averti.

Évitez les aliments crus

Le premier réflexe à garder, peu importe où vous vous trouvez, est d’éviter les aliments crus. Même s’il n’en n’a pas l’air, votre appareil digestif est très sensible au changement. Seuls les fruits et les légumes qui peuvent être épluchés pourront être consommés. Les risques ne sont pas moindres, car les microbes qui s’incrustent sur la peau de ses aliments vous feront choper la gastro en un rien de temps. Eviter les crudités et autres salades de fruits douteuses est donc la règle numéro un qu’il faut respecter, sauf si vous êtes sûr d’être dans un endroit à l’hygiène irréprochable.

Gare aux fruits de mer

Ils ont l’air tentant, comme cela, étalés aux yeux des passants qui ne pourront résister à l’envie d’y goûter… les fruits de mer peuvent pourtant réserver de très mauvaises surprises si leur allure- ou leur origine- est douteuse. En plus de cette bonne vieille gastro qu’elle vous infligera sans plus de cérémonie, vous pourriez aussi avoir droit à l’hépatite A. Et ce n’est pas tout : des fruits de mer avariés, contaminés à l’eau non potable ou aux produits inaptes à la consommation, vous garantiront une intoxication alimentaire qui pourrait être bien plus grave qu’une gastro.

Attention à l’eau

L’eau est un piège dans lequel les touristes tombent presque à chaque fois. Tenez-le pour acquis : ce n’est pas parce qu’un quartier/ville/localité dispose d’eau courante, que celle-ci est potable. Dans la grande majorité des cas, cette eau peut servir à tout, sauf à la consommation. Prévoir un budget pour de l’eau en bouteille n’est donc pas un luxe : cela vous évitera d’ingurgiter des substances toxiques, et de finir avec la tourista. Il en va de même pour les produits laitiers, les glaces et autres jus : mieux vaut vous en tenir à des produits embouteillés, ou bien conservés.

L’hygiène avant tout

Lorsque j’ai commencé à voyager, j’ai fait l’erreur de penser qu’une contamination ne pouvait venir m’être transmise que par quelqu’un d’autre, ou par des aliments mal préparés. Il faut pourtant se rendre à l’évidence : vous êtes le premier facteur d’intoxication qui peut nuire à votre santé. A ce stade, il est indispensable de se rappeler que se laver les mains avant un repas est indispensable. Vous êtes coincé dans un endroit sans eau courante ? Pensez à toujours avoir un produit désinfectant à portée de main.

Prenez votre temps pour vous adapter

Basculer vers des habitudes alimentaires qui vous sont étrangères est un véritable défi. La meilleure alternative pour y arriver consiste à prendre votre temps pour vous y adapter. Tout simplement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *