Partir en vacances à Madagascar, ce qu’il faut savoir

Fév 22

Partir en vacances à Madagascar, ce qu’il faut savoir

D’une superficie d’environ 590.000km² Madagascar est une île située dans l’Océan Indien.Riche en biodiversités, des vacances à Madagascar semblent idéales pour un séjour rempli de découvertes. Cependant, il est nécessaire de prendre connaissance de certains détails concernant l’île pour assurer le bon déroulement de votre voyage à Madagascar.

Le peuple et ses traditions

Madagascar abrite un peuple austronésien :les Malagasy, dit Malgache en langue française, qui est historiquement issu de diverses nationalités. Le peuple Malagasy est composé de 18 ethnies, réparties dans les 22 régions de l’île. Les différences dans ces ethnies sont encore palpables aujourd’hui, mais il vous sera possible de les découvrirdurant vos vacances à Madagascaren passant un moment avec les villageois.Cependant, les malgaches partagent une valeur commune qui est le « Fihavanana ». Sans traduction précise, le « Fihavanana » est un terme propre au pays, qui désigne un comportement de solidarité et de familiarité entre les Malagasy. La tradition veut également que le peuple se souvienne de ses ancêtres, d’où la pratique du « Famadihana » qui est le retournement des morts. Pratiquée en hiver, cette tradition atypique attire les touristes durant leurs vacances à Madagascar.Cet événement rassemble tout le village et est source d’une grande cérémonie.

La langue

La langue utilisée est le Malagasy. Mais il est important de savoir que le Malagasy en lui-même possède des différences selon les régions. Dire « bonjour » d’un village à un autre peut donc se faire de manière différente, de même qu’un mot peut avoir plusieurs sens.Ce qui peut parfoit expliquer une incompréhension entre les malgaches des haut-plateau et de la côte. Si la capitale parle plutôt le Merina les peuples du Nord et l’Est parlent le l’Antakarana et le Tsimihety. L’Ouest est dominé par le Sakalava, lorsque le Sud est accentué par le Betsileo, l’Antaimoro, le Vezo, l’Antandroy et le Bara.

Il est à noter que 20% des Malagasy parlent également le français, et près de 10% pratiquent couramment l’anglais. En effet, le français est la deuxième langue officielle du pays. Il vous est donc possible de vous procurer un guide pour vos vacances à Madagascar, afin de vous assurer un séjour agréable.

Les conditions de vie des Malgaches

Madagascar est actuellement un des pays les plus pauvres du monde, avec ¾ de sa population vivant sous le seuil de la pauvreté. Beaucoup vivent dans la précarité, et peinent à subvenir aux besoins de base comme le logement, la nourriture ou l’habillement. Mais les Malgaches sont de grands travailleurs. Si les habitants de la ville sont pour la plupart dans le secteur tertiaire, les habitants de la campagne et des villages reculés vivent surtout de l’agriculture et de l’élevage. Ceux qui sont sur la côte vivent en bonne partie de la pêche.

Les conditions d’entrée au pays

Des vols directs en direction de l’Île Rouge sont disponibles sur la compagnie aérienne locale, mais également sur Air France, ou Corsair Fly. Toutefois, il est possible de prendre des vols avec escale sur d’autres compagnies aériennes telles que Ethiopian Airlines ou Air Austral. Les formalités de demande de visastouristiques sont plutôt simples, puisque ledit visa se demande à l’arrivée à l’aéroport d’Antananarivo, la capitale.

La sécurité et la santé

Les pays est encore actuellement assujetti à une insécurité dans certaines régions. Si, durant vos vacances à Madagascar vous souhaitez emprunter les routes nationales pour découvrir certaines provinces, il est déconseillé de voyager sur route la nuit, à cause des « dahalo ». Les « dahalo » sont traditionnellement des voleurs de zébus, mais ils peuvent détrousser ceux qui osent s’aventurer dans les lieux calmes lorsqu’il fait sombre. En centre-ville, il est préférable de faire attention à tout objet électronique, tels que le téléphone portable ou l’appareil photo dans la rue.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une île tropicale. Il est ainsi conseillé de se munir de médicaments anti paludéens, et de sprays anti-moustiques, surtout lors des balades en forêts et dans les zones humides.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *