La réserve naturelle de Pu Huong

Juin 06

La réserve naturelle de Pu Huong-Nghe An a été établie en 2001 avec une superficie totale de 49 806 hectares, dont 12 communes dans 5 districts montagneux de Quy Hop, Quy Chau, Que Phong, Tuong Duong et Con Cuong. L’objectif de la  réserve naturelle est de gérer la restauration forestière existante afin de protéger la zone tampon du bassin hydrographique, de servir la recherche scientifique afin de préserver,  de développer la biodiversité et de créer un tourisme écologique.

La biodiversité de la réserve naturelle

Auparavant, à la  route jusqu’au district de  Que Phong, tout le monde a le cœur serré parce que les vieux arbres de la forêt le long de la route nationale 48 du district de Quy Hop ont été gravement endommagés les uns par les autres. En outre, il y a des collines de riz, de maïs, de pommes de terre et de manioc qui poussent sur les terres en pente. C’est aussi le moment où les braconniers  travaillent beaucoup, les chasseurs pataugent dans la forêt pour chercher des animaux.

Après  l’estimation de  la situation actuelle de la forêt sur cette terre,  le secteur forestier  Nghe An a introduit de nombreuses solutions pour protéger les forêts. Le facteur le plus important est la coordination synchrone entre les autorités telles que la police, les autorités locales des 12 communes de la zone tampon. Selon l’enquête initiale, la  réverse naturelle Pu Huong  a 377 millions de m3 de bois. La flore de cette zone comprend 612 espèces, appartenant à 117 familles, avec 33 espèces de plantes rares répertoriées dans le livre rouge national. La faune compte 291 espèces appartenant à 88 familles, dont 45 espèces d’animaux rares sont classées dans le livre rouge. Selon une récente étude du conseil d’administration de la réserve naturelle de Pu Huong, ces 12 communes abritent 8 533 ménages, avec près de 50 000 membres de groupes ethniques de Thaï, Hmong et Kho Mu.

La terre  doit être protégée 

Pour protéger la forêt, le conseil d’administration de la réserve naturelle  et les autorités locales, les unités de protection des forêts des districts sont venues dans chaque zone pour diffuser les lois de protection des forêts à la population. Après la propagande, les localités ont renforcé le système des gardes forestiers, mis en place des sous-comités sur la prévention et la lutte contre les feux de forêt et mobilisé l’ensemble du peuple pour s’engager à bien travailler ensemble afin de  protéger la forêt.

Les budgets des provinces et des districts ont donné la priorité au développement économique de la zone tampon  tels que la planification des zones résidentielles, la construction d’infrastructures, la construction de routes, la construction de travaux d’irrigation pour étendre la zone de planter du rizi  … Jusqu’à présent, les agriculteurs de la zone tampon ont éliminé les pratiques agricoles arriérées. De nouvelles plantes et animaux ont été introduits dans la production sur une grande échelle.

Cinq ans après la création de la réserve naturelle, ce n’est pas long, mais  lors de voyage à Pu Huong, les touristes seront  étonnés par le vert sans fin des montagnes. La forêt primaire et la forêt de protection ont été préservées avec la verdure  partout. La ceinture forestière de la réserve naturelle  a contribué  au système  de protéger du bassin de la rivière Nghe An. Cet endroit est vraiment devenu une belle  destination qui attire des scientifiques nationaux et étrangers pour étudier l’environnement écologique. Chaque année,  les touristes y vont  pour profiter de l’air frais et profiter des paysages magnifiques tels que la cascade de Sao Va- Que Phong, la grotte de Bua-Quy Chau et  la grotte Tham Boong –Quy Hop lors de voyage à Nghe An.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *